Dig it! 12 - DJ Leekid « Canicule » (2015)
Mardi, 29 Septembre 2015 18:17

Leekid a chopé chaud cet été. Rivé à ses platines malgré des températures invitant plutôt à mettre la tête dans le congélo et fouillant inlassablement ses rayonnages de vinyles à la recherche de la combinaison parfaite, il a été pris d'une étrange sensation.Une sorte de commandement intérieur lui intimant l'ordre de réaliser un nouveau mix pour la collection Dig it! qui commencerait par du Noir Désir et qui terminerait par DJ Gilb'R. Avec du Vatican Shadow, du Keiji Haino et du Borghesia au milieu.

 

Là où la plupart d'entre nous aurait cédé à la panique, alerté SOS médecin, voire appelé un exorciste, Leekid est passé à l'acte comme s'il accomplissait son devoir. Et là où la plupart des labels de bonne réputation underground aurait accueilli la chose avec un air médusé, notre comité d'écoute, soucieux de prendre l'auditoire de la Manufacture des Bruits de Fond à contrepied et surtout une nouvelle fois bluffé par l'audace créative de l'un de ses plus fidèles contributeurs, a validé ce précis de curiosité mystique sans sourciller.

Avec cette intro en forme d'hommage à la Mère Nature, c'est donc un Leekid complètement habité qu'on suppose d'abord pieds nus, la peau couverte de symboles cryptiques tracés au pigment, faisant sienne l'atmosphère suffocante, comme une évidente annonciation de la fin de la civilisation thermo-industrielle. Le genre survivaliste à la sauce gitane. Mais la musique qu'il choisit pour accompagner ce trip plutôt exotique se meut progressivement en un délirium grand angle. On avait commencé par flâner au cœur de décors aux couleurs saturées, glané sans se méfier au gré des sonorités ensorceleuses, goûté à une certaine forme de sensualité mêlée d'animalité. Et en quelques tours de platines, on se retrouve à ramper tel un déserteur aux abois au milieu des buissons volant au vent. Sous un ciel alourdi par les drones, le mix de Leekid se met à serpenter tel un reptile après sa proie. Ca pue la peur et la sueur, ça vous colle à l'imaginaire comme le sable au creux du sillon. Le bad total. On le croyait hippie, Leekid se révèle Heisenberg. Patiemment, il laisse chaque titre produire son effet, entre séduction, fascination et frisson, jusqu'au final aussi haut perché que down tempo, façon vaudou sous anxiolytique.

Si cette canicule ne dure qu'une heure, il ne lui en faut pas plus pour dévoiler sa puissance narrative et addictive. Et tandis que la fièvre se dissipe, on envisage déjà de renouveler l'expérience. Décidément insaisissable Leekid. Machiavélique même. Oui, on a bien fait de signer ! Maintenant, à votre tour d'essayer...

 

 

DOWNLOAD (FLAC) / DOWNLOAD (MP3) / STREAMING

 

 

Tracklisting :

Cheval Fou / La Fin De La Vie, Le Début De La Survivance / BB019

Noir Désir / Le Fleuve (Franz Treichler Mix) / Barclay

Fuck Buttons / Ribs Out / ATPRLP28

Anthone / Lungs / Weevil Neighbourhood ‎– AIR

Vatican Shadow / Gunmen With Silencer / BLACKEST008

Pact Infernal / Circle IV [Greed] / SMGHORO05

Panico / Agua, Tambores / DSR077LP

Malayeen / Samia / CREP10

Twinkle³ / First Night's Sleep / ini.itu #0901

Haino Keiji & Pan Sonic / Preparation Is Unnecessary From This Point On…, Leave Me Alone Some Time / PTYT 043

Peter Gabriel / Getshemane / GHS 24206

Mutamassik / Hearts Blink Their Morse Code / CREP14

Trap & Zoid / A / Au Bois Dormant ‎– 0001

Polemik Viktor / L'Antre Du Sorcier / MARASM27

Shackleton / There Is A Place For Us / SEPTIC 04

Pact Infernal / Circle I [Limbo] / SMGHORO05

Borghesia / Lovci/Hunters / BiaS 58

unknown artist / Aναστενάρια (Pete Swanson Version) / ΚΕΜΑΛ 001

Killing Sound / $ixxx Harmonie$ (Version) / BLACKEST032

Dengue Dengue Dengue! / Don Marcial / AUXLP001

Gilb'R / Beesan Rum (A Song For Anna) / VER098

 

 

 

 

 

 

 

Artwork : Dèche

Liens :

absurde.com/leekid/mixes.htm

mixcloud.com/leekid

facebook.com/DjLeekid

aifeu.fr