Ici résonnent les échos de ces dix dernières années, qui fondent la micro-histoire de La Manufacture des Bruits de Fond

Du label Reverse, il restait une parution en attente, le volume 12. Précisément 6 titres signés Ripit & friends, initialement destinés au vinyle. Ripit a considéré que leur diffusion par notre biais serait comme une forme de « retour au bercail », un témoignage partagé de ce que nous devons à Yann « Dub » De Keroullas. Et en effet, c'est en retrouvant la vocation première des Bruits de Fond – sauver de l'oubli des enregistrements méritant une exposition, même confidentielle – que nous proposons aujourd'hui « Reverse 12 ». L'artwork est réalisé par Benalô, dont l'esthétique a marqué Reverse autant qu'elle nous a inspirés. In loving memories of Yann Dub.

 

 

Yann « Dub » De Keroullas nous a quittés il y a deux ans, mais l'esprit « Reverse » est toujours bien vivant. La Manufacture des Bruits de Fond lui rend hommage, grâce à Ripit qui nous a fait l'amitié de mettre à disposition les 6 titres composés pour le EP qui aurait du paraître avec la référence Reverse 12. Ces morceaux vous seront proposés dans quelques jours en version digitale. Benalô, compagnon de route commun, s'est logiquement chargé d'illustrer ce disque virtuel, venant clore ce qui constitue sans aucun doute la collection la plus délicieusement givrée des musiques électroniques extrêmes.

 

 

Leekid a chopé chaud cet été. Rivé à ses platines malgré des températures invitant plutôt à mettre la tête dans le congélo et fouillant inlassablement ses rayonnages de vinyles à la recherche de la combinaison parfaite, il a été pris d'une étrange sensation.Une sorte de commandement intérieur lui intimant l'ordre de réaliser un nouveau mix pour la collection Dig it! qui commencerait par du Noir Désir et qui terminerait par DJ Gilb'R. Avec du Vatican Shadow, du Keiji Haino et du Borghesia au milieu. Vous n'y croyez pas ? Nous non plus, au début. Pourtant, le résultat s'appelle « Canicule » et s'écoute ici.

 

Ils remettent ça ! Ce samedi dès 23h au Café Central, au cœur de Bruxelles. Et c'est gratuit. Vous connaissez le programme : raretés EBM, pépites New Beat, classiques electro, nouveautés techno de derrière les fagots. Le tout garanti 100 % vinyle. En piste !

Après « Manifeste à son(s) », Jean Ferraille a pris le temps. De gamberger, de disparaître. Et de revenir, contre toute attente, avec son album le plus apaisé, le plus méticuleux. « Sound activity » est la 3ème parution de la collection Résistance des Matériaux. Il se découvre ici, en format digital uniquement.